• Jeremy Bezanger F TY Vx Khc Ec Unsplash
  • Jeremy Bezanger PBW 2 Wb Fv Ng Unsplash
  • Jeremy Bezanger 9 Doimts IW 0 I Unsplash
  • Jeremy Bezanger Zt 5 Qd Nc 3 Z As Unsplash
  • Leo Lacrose U 80 K 0 N 2 H 4 Y Unsplash
  • Quentin Fahrner TGF 7 Gtp C Jz 0 Unsplash

Mesures COVID 19 en Nouvelle Calédonie pour les activités maritimes [Mise à Jour du 28/05/22]

| CDQ MRCC | Actualités

Suite à l'évolution de l'épidémie de COVID-19 et la prise du décret n°2022-807 du 13 mai 2022, les mesures applicables aux voyageurs arrivant en Nouvelle-Calédonie par voie maritime sont celles décrites sur le site du Gouvernement de Nouvelle-Calédonie :

https://gouv.nc/niveau-alerte/infos-arrivees-se-rendre-en-nouvelle-caledonie  dans l'onglet --> Voyageur par voie maritime.

ENTRAINEMENT TREUILLAGE entre un hélicoptère PUMA et les moyens nautiques de la SNSM

| CDQ MRCC | Actualités

Dans le cadre d'un entrainement mutuel entre un hélicoptère PUMA de l'armée de l'air et les moyens nautiques de la SNSM, le MRCC a organisé un exercice de treuillage qui a été conduit le 12 décembre après-midi.

Après une première partie qui consistait pour l'hélicoptère à chercher une embarcation disparue au large du phare Amédée, la suite de l'exercice a permis aux différentes équipes de s'entrainer aux treuillages.

3 personnes et un mannequin d'entrainement furent treuillées à bord du PUMA à partir d'un semi-rigide de la SNSM puis redéposées à bord de la vedette "Nautile".

Cet entrainement mutuel démontre une nouvelle fois le savoir faire des bénévoles de la SNSM, de l'équipage du PUMA et du MRCC pour la conduite de l'exercice.

Deux de nos homologues des Salomons, en formation au MRCC, ont pu voir l'application concrète de leurs cours.

COOPERATION MRCC NOUMEA ET MRCC HONIARA (ILES SALOMONS)

| CDQ MRCC | Actualités

Le MRCC Nouméa accueille actuellement deux opérateurs SAR (Search And Rescue) du MRCC Honiara aux Salomons. Organisée à la demande du MRCC Honiara,

la formation est assurée par l'ensemble du personnel du MRCC et porte sur les procédures opérationnelles comme l'utilisation des outils d'aide à la décision, la connaissance des moyens de recherche.

Le programme comporte de nombreux exercices de mise en situation, permettant aux 2 opérateurs du MRCC Honiara de travailler dans les fonctions de chef de quart et d'officier de permanence.

Plusieurs visites de terrain sont également organisées, comme cette rencontre le 05 décembre avec les bénévoles de la station de Thio.

Visite de la station SNSM de Thiopar une délégation de l'équipe du MRCC et les 2 stagiaires du MRCC Honiara.jpg

Visite de la station SNSM de Thio par une délégation de l'équipe du MRCC et les 2 stagiaires du MRCC Honiara.

JOURNEE PREVENTION "SECOURS EN MER" - ILE OUEN

| directeur MRCC | Actualités

Le 20 novembre 2019, deux agents du MRCC Nouméa ainsi que la Directrice adjointe, deux gardes nature de la Province Sud et deux gendarmes de la brigade de Plum se sont rendus dans le cadre d'une action de prévention sur l'île Ouen.

L'objectif de la matinée était centré sur la présentation du rôle du MRCC en matière de sauvetage en mer et la diffusion des bonnes pratiques de navigation. L'île Ouen compte en effet une communauté de pêcheurs qui s'éloigne souvent du port base (20 nautiques soit environ 40km), jusqu'aux îlots du coude (récif Tootira, Kouaré) ou la passe de la Sarcelle. Après une présentation du centre, une partie de la matinée était dédiée à la manipulation de VHF portables. L'occasion de rappeler le plus de cet équipement en mer, les communications de détresse sur le canal 16 et la nécessité pour les pêcheurs de prévenir un proche avant leur départ en mer, précisant leur zone de pêche afin de gagner du temps en cas de problème. Les gendarmes présents ont également rappelé à l'appui du Guide de la sécurité en mer 2019 la nécessité de respecter l’équipement en dotation minimale réglementaire à bord.

La présentation s’est déroulée dans la maison commune, face à un public composé à la fois d’enfants, de pêcheurs et plus largement d’habitants de l’île. La visite fut très positive dans ses échanges, tant pour les habitants de l'île que pour le MRCC qui a ainsi une meilleure connaissance de la zone et de ses acteurs locaux en cas d’opération dans le secteur.

Le MRCC renouvelle ses consignes de prudence :

  • vérifier la météo et son matériel avant de partir en mer
  • s’équiper en toutes circonstances d’un moyen de communication et d’éclairage

Le MRCC rappelle qu’en cas d’accident en mer, il convient de transmettre l’alerte par le canal 16 (VHF) ou en composant le 16 (téléphone fixe ou mobile) vers le centre de coordination de sauvetage maritime.

EXERCICE SNSM / SECURITE CIVILE / MRCC

| directeur MRCC | Actualités

Le 5 novembre 2019, le MRCC s’est rendu à la station de la vedette SNSM de première classe 163 – NAUTILE, basée à Nouméa.

Cette visite a permis dans le cadre du suivi des relations partenaires, de présenter les nouveaux arrivants (Directrice adjointe et Superviseur) aux bénévoles.

Ce fut également l’occasion pour les chefs de quarts et adjoints de l’OPT de se familiariser avec des terrains d’intervention fréquents (îlot Mbo, rade de Nouméa, îlot Mbé Kouen), au travers du déroulement d’opérations d’évacuation de blessés, avec l’hélicoptère de la Sécurité Civile de Nouméa et de récupération d’hommes à la mer (port essentiel du gilet de sauvetage).

Le MRCC remercie chaleureusement l’équipe de la SNSM pour son accueil, ainsi que l’ensemble des partenaires présents le jour de l’exercice.

Toute sortie en mer comporte des risques, pour toute urgence en mer composez le 16 - VHF Canal 16.

Opération d'assistance sur la côte oubliée

| CDQ MRCC | Actualités

Dans la nuit du lundi 29 au mardi 30 mai, le skipper d'un catamaran de 12 m déclenche sa balise de détresse SARSAT puis émet un message de détresse par VHF au MRCC Nouméa : à la suite d'un choc avec une marque de balisage face à la passe de Ngoé sur la côté oubliée, le navire est coincé et ne parvient pas à se dégager.

Des investigations rapides sont menées auprès du centre opérationnel australien assurant le traitement et la distribution des alertes des balises satellites dans la région Pacifique. Dans le même temps, le MRCC de Guam (USA), pays d'enregistrement de la balise équipant le voilier, transmet des renseignements permettant d'identifier le skipper et de le contacter par téléphone satellite. Le MRCC Nouméa engage alors la station SNSM de Thio ; les bénévoles appareillent et parviennent sur zone vers 08h30. Après un état des lieux de la structure du catamaran, ils parviennent à le désengager. L'équipage est sain et sauf. Une passagère de nationalité canadienne est débarquée et raccompagnée à Nouméa par 2 bénévoles. Le catamaran est attendu à Nouméa pour des réparations.

L'opération illustre la fiabilité et l'efficacité des systèmes de communication et d'alerte (balise de détresse satellite, VHF marine), la capacité de l'Etat et du gouvernement de Nouvelle-Calédonie à mettre en œuvre des dispositifs d'intervention complexes, reposant ici sur le professionnalisme de la SNSM, ainsi que la coopération réactive entre centres opérationnels étrangers.

La solidarité des gens de mer fait de chaque marin, professionnel ou plaisancier, un potentiel primo-intervenant en capacité de porter secours et assistance.

Crédit photo : MRCC Nouvelle-Calédonie

En visite au MRCC après leur intervention, 2 sauveteurs de la station SNSM de Thio, accompagné d'un des passagers de catamaran, et de l'officier de permanence ayant coordonné avec l'équipe de quart l'opération.

 

Exercice SAMAR - 02 Juillet 2019

| directeur MRCC | Actualités

Le MRCC a participé le 02 juillet 2019 à un exercice de recherche et sauvetage d'aéronef en détresse. Cet exercice a mobilisé de nombreux partenaires de l'Etat et de la Nouvelle-Calédonie, parmi lesquelles l'EMIZ, les FANC (marine nationale), la gendarmerie, la sécurité civile, des pompiers communaux, les gardes-nature de la Province Sud, le SAMU.

A cette occasion, le MRCC a mobilisé deux stations de la SNSM, en particulier les bénévoles de Boulouparis, qui achèvent leur formation en vue de l'entrée effective en activité de la station créée en janvier 2019.

La vidéo ici présentée est le travail d'un réserviste de la marine nationale au MRCC.

Modification des heures de diffusion du bulletin Large

| CDQ MRCC | Actualités

Modification des bulletins large et Avurnav :

La diffusion du bulletin large et des avurnav sur le canal 65 sera modifiée à compter du mardi 21/05 - 15h00 selon les créneaux suivants:
- 06h à 07h
- 11h à 12h
- 15h à 16h initialement 16h00 - 17h00
- 21h à 22h

L'objectif de cette modification est de transmettre un bulletin large le plus à jour possible, lesquels sont transmis quotidiennement par Météo France NC pour diffusion au MRCC Nouméa.

Signalement des Dugongs blessés ou morts

| CDQ MRCC | Actualités

Le MRCC et la province Sud ont signé une convention destinée à recueillir les signalements des Dugongs en détresse.

Un dispositif équivalent est en cours d'élaboration avec la province Nord.
Au titre de sa mission de surveillance de l'environnement au sens large, le MRCC est la tête de réseau des usagers du lagon pour alerter les autorités sur la présence d'un animal blessé ou mort.

EN CAS DE DECOUVERTE D'UN DUGONG BLESSE OU MORT, APPELEZ LE 16 (VHF ou téléphone).
affiche dugong 6e325

Article LNC du 15 décembre 2017

Nouvelle ère pour Cospas-Sarsat

| directeur MRCC | Actualités

Réunion sous présidence française du Conseil Cospas-Sarsat

 Le système de recherche et de sauvetage par satellites entre dans une nouvelle ère

Le Conseil de l’organisation internationale Cospas-Sarsat s’est tenu à l’UNESCO, à Paris, du 1er au 8 décembre. Sous la présidence de Bruno Chazal, du CNES, le Conseil a notamment décidé l’entrée en phase d’Early Operational Capability (EOC) du nouveau système MEOSAR, permettant ainsi la distribution opérationnelle de ses premières données de détresse. Cospas-Sarsat pourra désormais disposer à la fois d’une couverture mondiale et de la capacité à fournir une localisation précise des balises de détresse, en quasi temps réel. Le mardi 13 décembre à 13 heures UTC, l’EOC a été déclaré opérationnel et intègre désormais les données MEOSAR dans la distribution des alertes Cospas-Sarsat.   2016 a été une période clé pour Cospas-Sarsat, avec la préparation d’une deuxième génération de balises de détresse, des évolutions des balises aéronautiques pour répondre aux nouveaux besoins exprimés par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale et la transition des systèmes actuellement opérationnels (LEOSAR, basé sur des satellites en orbite basse et GEOSAR, sur des satellites en orbite géostationnaire) vers le système MEOSAR (Medium Earth Orbit Search and Rescue), qui utilise des satellites en orbite moyenne : Galileo pour l’Europe, GPS pour les États-Unis et Glonass pour la Russie. MEOSAR permettra de disposer d’une couverture mondiale et de fournir une localisation précise des balises de détresse activées, en quasi temps réel. Il sera ainsi un atout majeur pour mener à bien les opérations de recherche et de sauvetage dans des délais réduits et garantir ainsi les meilleures chances de survie des personnes en détresse.
Lors d’une allocution donnée au Musée national de la Marine en l’honneur du Conseil de Cospas-Sarsat et en présence des Etats et organisations participants au programme, ainsi que de représentants de la Commission européenne, du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, de la Direction Générale de l’Aviation Civile et de la Direction des Affaires Maritimes, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a déclaré : « Nous vivons aujourd’hui un moment historique puisque le Conseil a décidé l’entrée du système MEOSAR en phase d’EOC (Early Operational Capability), ce qui se traduit par la distribution de ses premières données opérationnelles. J’en suis d’autant plus ravi que la France assure cette année la Présidence du Conseil, avec la volonté d’impulser une dynamique particulière dans un souci permanent d’efficacité et un esprit de large coopération. La France et le CNES sont mobilisés sur cette thématique de la recherche et du sauvetage par satellite et je me félicite du travail effectué avec nos partenaires, parties prenantes du programme. Nul doute que nos efforts conjoints permettront de perpétuer notre action au service des citoyens de la planète. »
Mis en place il y a 37 ans, avant sa formalisation en 1988, pendant la guerre froide, par un Accord intergouvernemental entre la France, le Canada, les États-Unis et l’ex-URSS, le programme Cospas-Sarsat est un système de détection, de localisation et de transmission par satellites d’alertes de détresse pour la recherche et le sauvetage (Search and Rescue, SAR). Cospas-Sarsat fournit à la communauté internationale des données de localisation précises et fiables, pour assister les opérations de recherche et de sauvetage, en utilisant des instruments spatiaux et des installations au sol pour détecter et localiser les signaux des balises de détresse. Cospas-Sarsat a contribué au sauvetage de 40.000 vies humaines dans le monde entier depuis sa création, au cours de 11.000 événements de recherche et sauvetage.

Vidéo de présentation de Cospas-Sarsat en cliquant ici

source : cnes.presse.fr le 14 décembre 2016

Partenaires

    Chef de quart
    • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    • Urgence : 16
      Standard : +687 29 21 21

    • Inmarsat: 422799194
      MMSI 005401000

    Surveillance de la navigation

    • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    • +687 29 23 03

    Directeur

    • L'administrateur en chef des affaires maritimes
      Nicolas CHOMARD
    • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    MRCC Nouméa
    Quartier Alleyron BP 38
    98843 Nouméa Cedex
    Nouvelle-Calédonie

    © MRCC Nouméa. Tous droits réservés.
    Webmaster >> kLinpc.